Sylvain Girard

Ma passion pour l’astronomie remonte à l’enfance. Aussi loin que je me souvienne, ça doit dater de l’explosion de la navette Challenger en 1986 et de Tintin sur la lune que je devais lire dans les même moments.

J’ai commencé à pratiquer avec une lunette 60/700 à l’age de 12 ans. Elle m’a servi pendant 12 ans. Je me souviens encore très bien de ma première observation de la Lune depuis la fenêtre de ma chambre. Quel choc en voyant les cratères pour la première fois en vrai ! Mes observations avec cette lunette se limitaient aux planètes. J’ai découvert Venus, Mars, Jupiter et Saturne.

Je l’ai remplacé par un télescope Kepler 150/750 acheté chez Optique Unterlinden à Colmar avec lequel j’ai fait mes premiers pas en ciel profond et en astrophoto. Il était monté sur monture équatoriale EQ5 équipé du système de motorisation, Goto, PIC-Astro A1.

J’ai commencé l’astrophotographie avec un compact numérique Kodak monté en afocal devant l’oculaire. Comme en visuel j’ai commencé par les planètes. J’ai construit une caméra CCD K2. Puis j’ai utilisé un réflexe numérique Canon EOS 350D.

Lorsque j’ai acquis ce Canon EOS 350D, je pensais également l’utiliser pour la photo de tous les jours, en famille, en randonné, etc. Découvrant les possibilités qu’offre un reflex, je me suis pris au jeu et j’ai commencé a faire de la photo pour faire de la belle photos, essayé du moins. Sans vouloir me spécialiser au début, mon amour pour la nature et la randonné à fait que je me suis tournée naturellement vers la photo de paysage.

En 2007, j’ai construit mon propre télescope en complément de celui que j’utilise pour la photo. C’est un Dobson « Strock » ultra-transportable de 250mm de diamètre. Voici l’histoire de ce projet.

Début 2010, après un an de réflexion, je profite des soldes d’Optique Unterlinden pour m’offrir une monture Takahashi EM-200 USD3 et la lunette de mes rêves, une FSQ-106ED. L’imageur est un Canon EOS 1000D que j’ai partiellement défiltré moi-même. J’ai enlevé le filtre IR-Cut mais j’ai laissé le filtre monté sur le système vibrant anti-poussière qui bloque aussi les infrarouge mais qui laisse passé la rai H-alpha si importante en astronomie. A cela s’ajoute une lunette William Optics Zenithstar 66SD et une caméra Starshoot Autoguider pour l’autoguidage.

En 2011, avant le départ pour mon premier voyage en Islande, j’ai remplacer le 350D par un canon EOS 7D. J’utilise également, en plus des objectifs qui vont de l’utra-grand-angle au téléobjectifs, des filtres gris dégradé de marque Lee.

Ses photos: https://www.zesly.net/

Achetez des tirages de Sylvain Girard

Il y a 19 produits.

Affichage 1-12 de 19 article(s)

Filtres actifs